Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Section du PCF Pierre Bénite
  • : A pour objectif de faire connaître au public les activités et initiatives de la section du PCF qui rayonne sur le canton d'Irigny(69)
  • Contact

Archives

Articles Récents

  • Protestons auprès de l'A2
    Protestation contre l’absence de Pierre Laurent à l’émission du 22 mai sur France 2 Un exemple reçu J'ai téléphoné au 08 90 71 02 02 (bien reçue par un homme qui m'a donné l'adresse de Poitiers : TSA 67300 86 963 FUTUROSCOPE. AINSI QUE LE SITE DE FRANCE2)...
  • Ukraine : une interview intéressant de M. Maillard
    Ce Normalien agrégé d’allemand a été le Conseiller diplomatique du Général de Gaulle à l’Élysée de 1959 à 1964 – avec au menu Guerre d’Algérie, réconciliation franco-allemande, Construction européenne, crise de Cuba, poursuite de la décolonisation, etc....
  • Le 8 mai 1945 : le massacre de Sétif avec 45 000 morts !
    En Algérie il y a 69 ans, 8 mai 1945 : massacre colonial à Sétif Ce massacre, fera 45 000 victimes. N’oublions pas Rosa Moussaoui «C'était la fête à Sétif, la victoire contre le nazisme, on a entendu sonner les cloches et on nous a annoncé qu'on allait...
  • Crise au journal "Le Monde", 7 rédacteurs en chef sur 11 démissionnent ...
    Réaction de Jean Luc Mélenchon Depuis de nombreux mois, le journal « Le Monde » tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. « Le Monde » fait de la politique engagée. À une entreprise méthodique...
  • Hollande en rajoute encore sur BFM !
    Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent) Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois...
  • Les 5 de Roanne définitivement relaxés !
    En date du 23 avril 2014 Monsieur le Président de la Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de Lyon a ordonné la non admission de l'appelle du Procureur Général et cette ordonnance n’étant pas susceptible de voies de recours. Nos cinq camarades...
  • Ce dimanche, les nouveaux chiens de garde à la Télé
    Dimanche 04 Mai 2014 LCP 20h30 - 22h10 (Durée : 1h40) Les nouveaux chiens de garde Genre : Film documentaire ________________________________________ Pays : France - Date de sortie : 2011 ________________________________________ Réalisateur(s) : Gilles...
  • Alstom : la CGT réagit fortement !
    "On est sacrifié pour la finance" Entretien de l'Humanité avec Christian Garnier, représentant CGT au comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom. Comment avez-vous accueilli la nouvelle des tractations entre General...
  • Le cas Alstom ou les enjeux des européennes du 25 mai
    L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance La France perd son sang et ses dirigeants font des moulinets autour du thème du « redressement productif ». L’Europe est un sujet de dissertation, mais ne protège ni nos atouts industriels ou...
  • Première réaction au discours de Valls à l'Assemblée
    Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite (Olivier Dartigolles) A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront...

Peine De Mort

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 10:53

 

« La nouvelle a été reçue très positivement dans les sphères financières. » Tout est dit. Les analystes de la Société Générale, banque qui fut une des plus engluées dans la crise des subprimes en 2008, adoubent la nomination de Manuel Valls au poste de premier ministre. Tout comme le monde patronal.

 

Le locataire de Matignon a fait ce qu’il fallait, plaidant pour ajouter le terme de « libéralisme » dans les textes du Parti socialiste lors du dernier congrès.

 

Il faut le reconnaître, François Hollande fait preuve d’une certaine cohérence : après avoir enterré dès son élection le discours du Bourget censé combattre le pouvoir de la finance, avoué deux ans plus tard son adhésion aux idées de la social-démocratie, il choisit un premier ministre qui incarne la rupture avec le « socialisme » du PS, ne verrait pas d’un mauvais œil la suppression des 35 heures et milite pour la TVA sociale.

 

Tout cela annonce une accentuation de la cure d’austérité et une aggravation de la crise politique découlant d’une crise sociale sans précédent dans notre pays.

 

Le désaveu s’est révélé historique dimanche. Mais le président de la République persiste, droit dans ses bottes il annonce la poursuite d’une politique libérale qu’il voudrait teinter d’un peu de vernis social, mais dans le discours.

 

Personne ne croit sérieusement à cette démagogie. La feuille de route annoncée sur un « pacte de solidarité » est tout simplement intenable.

 

C’est une question d’arithmétique : on donne 50 milliards aux patrons que l’état voudrait récupérer par une baisse équivalente des dépenses publiques !

 

Déjà circulent l’arrêt des embauches dans l’éducation pourtant prévues jusqu’en 2017, la poursuite du maintien du gel de l’indice des fonctionnaires, une réduction de 10 milliards des dotations aux collectivités territoriales et une baisse de 23 milliards des dépenses de santé !

 

Le droit à la santé, les services publics, l’action sociale des communes et la sécurité sociale sont directement menacés par cette politique qui se nomme social-libéralisme et dont les métropoles seront demain les fers de lance !

 

En contre partie le patronat ne veut rien céder en termes d'emploi ou de salaire, pire il en réclame encore plus, les actionnaires et les banques se frottent les mains, même la droite se détend avec Lefebvre, sarkosyste de la première heure, qui annonce qu’il pourrait voter la confiance !

 

Des passerelles dangereuses sont en train de se construire pour obtenir l'union sacrée. Les maires de droite qui ont conquis de nombreuses villes, mais aussi certains maires PS vont chercher à construire cette union sacrée en intégrant des élus de gauche voire apolitiques à la cogestion de l’austérité imposée à leur ville. Autant de pièges qu’il nous faut éviter !

 

Dès lors, s’ouvre une période qui va amener d’utiles clarifications.

 

L’aile gauche du Parti socialiste et une cinquantaine de députés menacent de ne pas voter la confiance au gouvernement à l’Assemblée nationale. Ils réclament une remise à plat du pacte de responsabilité et fustigent les objectifs de baisse des déficits publics. Iront-ils au bout ? Henri Emmanuelli, cacique du PS, a averti que son vote de confiance n’était pas acquis. Ira t-il au bout ?

 

Le Front de gauche n’a pas d’hésitation. Ses députés voteront contre « la continuité libérale », selon les termes du président du groupe, André Chassaigne.

 

Depuis deux ans, le peuple de gauche peine à trouver le chemin pour exprimer son aversion de l’austérité. Alors que les urgences se multiplient, des divisions persistent au sein du mouvement social et constituent un handicap pour créer un rapport de forces.

 

La marche contre l’austérité du 12 avril pourrait bien ouvrir une autre séquence.

 

Lancée par 200 personnalités, représentant largement la gauche politique, diverses forces syndicales, mais aussi de nombreux artistes et militants associatifs, elle souffle un vent revigorant d’unité qui promet déjà de ne pas rester sans lendemain.

 

De nouveaux enjeux cruciaux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans Divers actualité
commenter cet article

commentaires