Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Section du PCF Pierre Bénite
  • : A pour objectif de faire connaître au public les activités et initiatives de la section du PCF qui rayonne sur le canton d'Irigny(69)
  • Contact

Archives

Articles Récents

  • Protestons auprès de l'A2
    Protestation contre l’absence de Pierre Laurent à l’émission du 22 mai sur France 2 Un exemple reçu J'ai téléphoné au 08 90 71 02 02 (bien reçue par un homme qui m'a donné l'adresse de Poitiers : TSA 67300 86 963 FUTUROSCOPE. AINSI QUE LE SITE DE FRANCE2)...
  • Ukraine : une interview intéressant de M. Maillard
    Ce Normalien agrégé d’allemand a été le Conseiller diplomatique du Général de Gaulle à l’Élysée de 1959 à 1964 – avec au menu Guerre d’Algérie, réconciliation franco-allemande, Construction européenne, crise de Cuba, poursuite de la décolonisation, etc....
  • Le 8 mai 1945 : le massacre de Sétif avec 45 000 morts !
    En Algérie il y a 69 ans, 8 mai 1945 : massacre colonial à Sétif Ce massacre, fera 45 000 victimes. N’oublions pas Rosa Moussaoui «C'était la fête à Sétif, la victoire contre le nazisme, on a entendu sonner les cloches et on nous a annoncé qu'on allait...
  • Crise au journal "Le Monde", 7 rédacteurs en chef sur 11 démissionnent ...
    Réaction de Jean Luc Mélenchon Depuis de nombreux mois, le journal « Le Monde » tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. « Le Monde » fait de la politique engagée. À une entreprise méthodique...
  • Hollande en rajoute encore sur BFM !
    Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent) Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois...
  • Les 5 de Roanne définitivement relaxés !
    En date du 23 avril 2014 Monsieur le Président de la Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de Lyon a ordonné la non admission de l'appelle du Procureur Général et cette ordonnance n’étant pas susceptible de voies de recours. Nos cinq camarades...
  • Ce dimanche, les nouveaux chiens de garde à la Télé
    Dimanche 04 Mai 2014 LCP 20h30 - 22h10 (Durée : 1h40) Les nouveaux chiens de garde Genre : Film documentaire ________________________________________ Pays : France - Date de sortie : 2011 ________________________________________ Réalisateur(s) : Gilles...
  • Alstom : la CGT réagit fortement !
    "On est sacrifié pour la finance" Entretien de l'Humanité avec Christian Garnier, représentant CGT au comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom. Comment avez-vous accueilli la nouvelle des tractations entre General...
  • Le cas Alstom ou les enjeux des européennes du 25 mai
    L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance La France perd son sang et ses dirigeants font des moulinets autour du thème du « redressement productif ». L’Europe est un sujet de dissertation, mais ne protège ni nos atouts industriels ou...
  • Première réaction au discours de Valls à l'Assemblée
    Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite (Olivier Dartigolles) A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront...

Peine De Mort

31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 00:07

 

 

1236886_637820766242624_1394937864_n.jpg

 

Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans International
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 00:02

 

 

Dialogue sur la démocratie déficiente

 

« J’aimerai bien connaître les arguments des 285 députés Britanniques qui ont réussi à empêcher leur gouvernement d’intervenir militairement en Syrie »


« pourquoi ? »


« ils doivent être fondés sur des données réelles et objectives »


« t’insinues quoi ? »


« rien... je veux seulement dire qu’un député ne vote pas à la légère sur une question aussi sérieuse que la guerre »


« je comprends »


« tu comprends quoi ? »


« c’est sûrement la raison pour laquelle les députés Français ne pourront pas voter lors de la séance extraordinaire du 4 septembre »


« ils feront quoi alors ? »


« sûrement qu’ils débattront »

 
« pas besoin d’être élu pour ça... tout le monde peut le faire sur facebook »

 

« ... !? »

 

Al Faraby
Vendredi, 30 août 2013

Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans PCF
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 23:52

 

228261_563082503716451_1509871119_n.jpg

 

1235304_196412323865690_2089584267_n.jpg

 

Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans Luttes
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 23:47

 

 

602799_533400500017985_1851782942_n.jpg

 

1236160_4989143901031_1711876838_n.jpg

 

Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans Luttes
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 13:54

 

 

catalog-cover-icon.png

 

L'Angleterre donne le ton

 

Malgré un matraquage médiatique comme jamais, les opinions publiques ne sont pas prêtes à avaler les couleuvres que l'on veut leur faire avaler pour justifier une intervention militaire que les puissances occidentales, USA en tête, tentent de mettre en place contre le régime syrien.

 

Beaucoup d'éléments semblent démontrer que l'armée loyaliste syrienne ne serait pas responsable de l'attaque chimique ayant eu lieu dans la banlieue de Damas. De plus en plus de soupçons se font jour à l'encontre des forces rebelles syrienne noyautées par les islamiques fanatiques aider de mercenaires venus d'autres pays et armées par les pays occidentaux et du golfe dont la dictature de l'Arabie Saoudite.

 

Les experts de l'ONU travaillent et rentront compte de leur mission que dans la semaine prochaine.

 

Dans l'attente nous subissons une propagande terrible visant à nous faire accepter l'inacceptable.

 

Mais les choses ne se passent pas comme ils voudraient. Les opinions publiques ont retenu les leçons du passé, en particulier les mensonges d'Etat pour justifier la guerre en Irak, mais aussi aussi ceux utilisés pour justifier la guerre en Libye ou celle du Mali menée par la France. Ils ont aussi tiré la leçon que les interventions militaires avaient fait des centaines de milliers de victimes civiles innocentes et qu'elles n'avaient rien résolu et au contraire tout aggravé. Les exemples de l'Irak et de l'Afghanistan sont présents dans les esprits.

 

Ainsi dès le début de la semaine, l'Italie a affirmé qu'il n'était pas question de faire la guerre sans un mandat clair de l'ONU et que toute manière l'Italie ne participerait pas à une coalitoion guerrière. Aux USA seulement 10% des étatsuniens se disent prêts à soutenir une intervention militaire contre la Syrie.

 


Il ressort de tous les sondages effectués ces derniers mois qu’une nette majorité de la population en Turquie s'oppose à une participation militaire dans la crise syrienne. Les plus majoritairement hostiles à la guerre sont naturellement les communautés kurdes et alaouites, qui comptent des millions de membres en Syrie, mais aussi la plupart des mouvements progressistes ou, plus simplement, des laïcs qui ne voient pas d’un bon œil le soutien à l’armée syrienne libre et à ses différentes factions connues pour leur collusion avec l’islam fondamentaliste.

 

Les va-t-guerre allaient connaitre un nouveau revers dans la journée d'hier avec le refus de la chambre des communes que l'Angleterre participe à une intervention militaire contre la Syrie. David Cameron étant obligé d'affirmer que ce vote serait respecté. Les anglais en ont assez d'être le caniche des USA et veulent pourvoir décider par eux-mêmes en toute sérénité et sans pression.

 

En France la pression de l'opinion publique se développe aussi comme en témoignent le succès des manifestations organisées jeudi soir par les forces de paix.

 

Ce mouvement mondial des opinions publiques et de leurs mobilisations a conduit peu à peu à des reculs significatifs des va t-en guerre !

 

Obama tente de réduire à une banalité une éventuelle intervention, de son côté Fabius use chaque jour de propos guerriers mais Hollande dans le même temps est obligé d'affirmer publiquement que tout doit être fait pour garentir une solution politique.

 

Démonstration est donc faire que le poids de l'opinion publique est considérable et peut ramener à la raison ces piteux va t-en guerre. C'est pourquoi nous ne devons pas relâcher la pression et poursuivre les mobilisations. Nous vous invitons pour cela à signer massivement la pétition ci-dessous.

 

La paix n'a pas de prix ! Seuls les peuples de manière indépendante doivent décider de leur devenir. En Syrie, comme en Egypte, au Mali en Tunisie ou en Libye.

 

Le 30 août 2013

 

Pétition :

 

Non à une intervention militaire

de la France en Syrie

 

L’utilisation d’armes chimiques, dont ont témoigné de nombreux médecins dans un quartier de Damas le 21 août 2013, a fait franchir à la Syrie un nouveau palier dans l’horreur. Depuis deux ans, la confrontation provoquée par le régime de Bachar Al Assad, qui a refusé d’entendre les revendications populaires de démocratie, affiche un bilan effroyable : 100 000 morts, plusieurs millions de réfugiés, dont un million d’enfants, un pays dévasté, des villes détruites, une population prise en otage par les affrontements internes soutenus par les différents Etats de la région.

 

Une intervention militaire des états-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie.

 

Le conflit en Syrie est devenu une crise géopolitique internationale. Une pression diplomatique vigoureuse doit s’exercer pour obtenir l’arrêt des hostilités et la mise en oeuvre d’une transition démocratique garantissant l’intégrité du pays. Un sommet réunissant sous la responsabilité de l’ONU les parties en conflit et les principales puissances impliquées pourrait tracer les contours d’un règlement politique. Il n’y a pas d’autre voie.

 


Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans International
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 13:46

"Les attaques chimiques sont un coup monté"


François Janne d’Othée

mardi 27 août 2013

En exil depuis 35 ans, l’opposant Haytham Manna, responsable à l’étranger du Comité de Coordination nationale pour le changement démocratique (opposition syrienne non armée), s’oppose avec force à toute intervention étrangère contre son pays.

 

 

Haytham Manna © Reuters

 

L’utilisation d’armes chimiques en Syrie pourrait amener les Occidentaux à "punir" le régime. Qu’en pensez-vous ?

 

HAYTHAM MANNA : Je suis totalement contre, tout comme la coordination que je dirige. Cela ne fera que renforcer le régime. Ensuite, une intervention risque d'attiser encore plus la violence, d'ajouter de la destruction à la destruction et de démanteler un peu plus la capacité de dialogue politique. Le régime est le premier responsable car il a choisi l’option militaro-sécuritaire. Mais comment peut-on parler de guerre contre le terrorisme et donner un coup de main à des extrémistes affiliés à Al Qaeda ?

 

Les Occidentaux choisissent la mauvaise option, selon vous ?

Depuis le début, c’est une succession d’erreurs politiques. Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont poussé les parties à se radicaliser. Ils n’ont pas empêché le départ de djihadistes vers la Syrie et ont attendu très longtemps avant d’évoquer ce phénomène. Où est la démocratie dans tout ce projet qui vise la destruction de la Syrie ? Et pensez-vous que ce soit la morale qui les guide ? Lors du massacre d’Halabja [commis par les forces de Saddam Hussein en 1988], ils ont fermé les yeux. Je m’étonne aussi de voir que les victimes d’armes chimiques sont bien davantage prises en considération que les 100 000 morts qu’on a déjà dénombrés depuis le début du conflit.

 

Qui est responsable du dernier massacre à l’arme chimique ?

Je n’ai pas encore de certitude mais nos informations ne concordent pas avec celles du président Hollande. On parle de milliers de victimes, alors que nous disposons d’une liste de moins de 500 noms. On est donc dans la propagande, la guerre psychologique, et certainement pas dans la vérité. Ensuite, les armes chimiques utilisées étaient artisanales. Vous pensez vraiment que l’armée loyaliste, surmilitarisée, a besoin de cela ? Enfin, des vidéos et des photos ont été mises sur Internet avant le début des attaques. Or ce matériel sert de preuve pour les Américains !

 

Pensez-vous qu’une partie au conflit a voulu provoquer les Occidentaux à intervenir ?

C’est un coup monté. On sait que les armes chimiques ont déjà été utilisées par Al Qaeda. Or l’Armée syrienne libre et les groupes liés à Al Qaeda mènent en commun 80% de leurs opérations au nord. Il y a un mois, Ahmad Jarba [qui coordonne l’opposition armée] prétendait qu’il allait changer le rapport de forces sur le terrain. Or c’est l’inverse qui s’est produit, l’armée loyaliste a repris du terrain. Seule une intervention directe pourrait donc aider les rebelles à s’en sortir… Alors, attendons. Si c’est Al Qaeda le responsable, il faudra le dire haut et fort. Si c’est le régime, il faudra obtenir une résolution à l’ONU. Et ne pas laisser deux ou trois pays fédérer leurs amis, pas tous recommandables d’ailleurs.

 

Entre Occidentaux et Russes, quelle position vous semble la plus cohérente ?

 

Les Russes sont les plus cohérents car ils travaillent sérieusement pour les négociations de Genève 2 [sensées mettre autour d’une même table le régime et les opposants]. Les Américains ont triché. Deux ou trois fois, ils se sont retirés, au moment où s’opérait un rapprochement.

 

Une solution politique est-elle encore possible ?

 

Tout est possible mais cela dépendra surtout des Américains. Les Français se contentent de suivre. Une solution politique est la seule qui permettra de sauver la Syrie. Mais l’opposition armée ne parvient pas à se mettre d’accord sur une délégation.

 

Que deviendra Bachar al Assad?

Il ne va pas rester. Si les négociations aboutissent, elles mèneront de facto à un régime parlementaire. Si du moins on accepte de respecter le texte de base de Genève 2 qui est le meilleur texte, avec par-dessus un compromis international.

 

Mais laissez-moi dire ceci : quand on parle de massacres des minorités, et que le président fait partie d’une minorité, comment peut-on lui demander de se retirer ou ne pas se retirer ? Aujourd’hui, la politique occidentale a renforcé sa position de défenseur de l’unité syrienne et des minorités. Cela dit, personne ne pourra revendiquer de victoire : la violence est devenue tellement aveugle qu’il faudrait vraiment un front élargi de l’opposition et du régime pour en venir à bout.

 

François Janne d’Othée

 


Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans International
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 09:51

 

486879 436761326419127 553710178 n

Les 43 ans, un compromis sur le dos

de la jeunesse !

 

En entérinant l'allongement de la durée de cotisation prévue par la réforme Fillon-Sarkozy et en prolongeant cette augmentation à 43 ans d'ici 2035, Jean-Marc Ayrault tourne le dos à l'attente des Français qui ont élu la gauche et s'étaient mobilisés en 2010 contre la réforme de la droite. Il refuse d'entendre l'exigence d'un retour à la retraite à 60 ans à taux plein et laisse la réforme de Sarkozy intacte.

 

Ce projet de réforme va continuer à pénaliser durement les jeunes quand ils atteindront l'âge de la retraite. Elle entraînera une baisse régulière du niveau des pensions. De plus, l'augmentation des cotisations annoncée par le Premier ministre pèsera autant sur les salaires déjà trop bas, que sur les profits.

 

Contrairement à ce qu'a affirmé le Premier Ministre, il y a d'autres solutions pour financer l'équilibre des régimes, notamment la mise à contribution des revenus financiers et la modulation des cotisations des entreprises en fonction de leur politique d'emploi et de salaires.Une nouvelle fois, Jean-Marc Ayrault écarte cette piste sans même l'évoquer.

 

Nous continuerons à la porter tout comme nous continuerons de porter des exigences de revalorisation des salaires et des pensions et les créations d'emplois qu'il manque de partout pour que notre pays puisse répondre à ses propres besoins.

 

Certes, les annonces du Premier Ministre portent la marque des protestations et des mobilisations sociales en préparation. Le gouvernement renonce pour le moment à une augmentation de la CSG. Nous veillerons à ce que cette annonce ne cache pas de nouvelles contreparties accordées au patronat et notamment la tentative d'écarter le financement des allocations familiales des entreprises en le transférant sur l'impôt!

 

Le gouvernement a toutefois pris en compte plusieurs exigences syndicales exprimées de longue date pour réduire des injustices. Pour la pénibilité, les retraites des femmes, des apprentis et jeunes en formation, des salariés aux carrières heurtées et des salariés agricoles, des mesures positives peuvent corrigent en partie les inégalités existantes.

 

C'est la preuve que la pression sociale engagée et les mobilisations prévues sont utiles, même si ces mesures ne compensent pas les effets de l'allongement de la durée de cotisation et le maintient de l'âge de la retraite à 62 ans.

 

Nous appelons à poursuivre la mobilisation jusqu'au débat législatif dans lequel les Parlementaires communistes et du Front de gauche porteront des propositions alternatives.

 

Ce samedi 31 août nous organisons à Pierre Bénite un rassemblement à 11h 30 sur l'esplanade de hautes Roches où chacun pourra signer l'appel collectif pour une autre réforme des retraites dont le socle est le retour de la retraite à 60 ans à taux plein.

 

Le 28 août 2013


Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans PCF
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 09:37

 

image001.jpg

 

La voie de la raison

 

L’Italie a rejeté mardi toute intervention militaire en Syrie sans approbation du Conseil de Sécurité des Nations unies, jugeant qu’il n’y a pas d’alternative à « une solution politique négociée »   a déclaré la ministre italienne des Affaires étrangères Emma Bonino devant le Parlement.

 

« Même l’option d’une intervention limitée risque de devenir illimitée », a estimé la ministre, ajoutant que l’Italie était « déjà engagée et même sur-engagée » militairement dans d’autres régions du monde, notamment en Afghanistan.

 

« Il n’y a pas de solution militaire au confit syrien. La seule solution est une solution politique négociée », a-t-elle martelé, appelant à « une grande détermination » dans la poursuite des négociations entre les parties au conflit.

Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans International
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 09:08

 

syrie-masque-a-gaz.jpg

La France doit prendre l'initiative politique

et refuser de rajouter de la guerre à la guerre

 

 

Selon Washington, toutes les options sont sur la table concernant la Syrie. Cependant, plus les heures passent, plus c'est l'option de la guerre menée par quelques puissances occidentales, dont la France, qui se précise.

 

L'escalade de la confrontation militaire provoquée par le régime syrien et par la livraison d'armes des pays occidentaux aux rebels syriens pénétrés par des mercenaires étrangers et islamiques fanatiques suscite de très graves inquiétudes et met en danger des milliers de personnes civiles.

 

Les gaz Sarin découverts débuts juin dans l'arsenal des armes des rebels et les bombardements à l'arme chimique, de la banlieu de Damas, ont fait franchir un pas particulièrement criminel dans l'horreur. Il faut encore que toute la lumière soit faite sur ces bombardements…C'est la mission qui est dévolue à l'ONU et à ses inspecteurs actuellement sur place. Mais les États-Unis, qui auraient déjà formé près de trois cents combattants de commandos pour l'ASL (armée syrienne libre) au cours de ces dernières semaines, ont maintenant renforcé leur flotte de guerre armée de missiles de croisière en Méditerranée et tiennent un discours guerrier qui vise à rajouter de la guerre sur cette poudrière qui pourrait enflammer tout le Moyen Orient et plonger les populations dans l'horreur.

 

La crise syrienne est devenue dans les faits une crise géo-politique internationale. Le bilan de cette confrontation est effroyable : environ 100 000 morts, plusieurs millions de réfugiés dont un million d'enfants, un pays dévasté, des villes en cours de destruction, une société pulvérisée par une violence et des affrontements internes directement soutenus par des États et différents acteurs politiques de la région.

 

Il est urgent d'arrêter ça et de ne pas en rajouter !

 

Les affrontements avaient déjà franchi le seuil de l'inhumanité avec des exactions d'une sauvagerie rarement égalée, comme ces civils égorgés vivants par des groupes salafistes se situant dans l'opposition.

 

Aujourd'hui, une intervention militaire de Washington et de ses alliés constituerait un degré supplémentaire dans l'inacceptable, dans cette escalade sans issue. Les exemples de la Libye, de l'Irak ou de l'Afghanistan démontrent que la guerre conduisent à des impasses dramatiques pour les peuples.

 

Bombarder la Syrie serait ajouter la guerre à la guerre. Avec les risques rarement égalés d'un embrasement au Moyen-Orient, notamment d'une explosion du Liban où les attentats, les représailles et les vengeances se succèdent.

 

Laurent Fabius, qui prétend faire de la France "une puissance repère", appelle hier à une réaction de force et veut rajouter de la guerre à la guerre. Il affirme pourtant que la solution "reste politique"... La France doit maintenant parler clair et prendre une forte initiative.

 

Les autorités françaises doivent prendre l'initiative d'une réunion au sommet des belligérants et des principales puissances impliquées, les États-Unis et la Russie bien sûr, mais aussi la Turquie et l'Iran, afin de définir les conditions d'un arrêt de l'escalade dans la confrontation militaire, et d'une transition démocratique en Syrie. La France doit agir fermement et s'opposer à toute intervention étrangère et exiger que le Conseil de Sécurité de l'ONU soit saisi et soit le seul à décider !

 

Il faut reprendre l'esprit et l'ambition de la deuxième conférence de Genève qui aurait dû tracer la voie d'une telle solution il y a déjà des mois.

 

Il faut aussi obtenir l'engagement du Secrétaire général de l'ONU pour que l'exigence d'une solution politique l'emporte contre les menaces qui pèsent sur la sécurité internationale.

 

Chacun doit maintenant mesurer sérieusement la responsabilité qu'il doit prendre. Il y a urgence.

Le 28 août 2013


Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans International
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 09:02

 

 


 
Repost 0
Published by Front de Gauche Pierre Bénite - dans International
commenter cet article