Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Section du PCF Pierre Bénite
  • : A pour objectif de faire connaître au public les activités et initiatives de la section du PCF qui rayonne sur le canton d'Irigny(69)
  • Contact

Archives

Articles Récents

  • Protestons auprès de l'A2
    Protestation contre l’absence de Pierre Laurent à l’émission du 22 mai sur France 2 Un exemple reçu J'ai téléphoné au 08 90 71 02 02 (bien reçue par un homme qui m'a donné l'adresse de Poitiers : TSA 67300 86 963 FUTUROSCOPE. AINSI QUE LE SITE DE FRANCE2)...
  • Ukraine : une interview intéressant de M. Maillard
    Ce Normalien agrégé d’allemand a été le Conseiller diplomatique du Général de Gaulle à l’Élysée de 1959 à 1964 – avec au menu Guerre d’Algérie, réconciliation franco-allemande, Construction européenne, crise de Cuba, poursuite de la décolonisation, etc....
  • Le 8 mai 1945 : le massacre de Sétif avec 45 000 morts !
    En Algérie il y a 69 ans, 8 mai 1945 : massacre colonial à Sétif Ce massacre, fera 45 000 victimes. N’oublions pas Rosa Moussaoui «C'était la fête à Sétif, la victoire contre le nazisme, on a entendu sonner les cloches et on nous a annoncé qu'on allait...
  • Crise au journal "Le Monde", 7 rédacteurs en chef sur 11 démissionnent ...
    Réaction de Jean Luc Mélenchon Depuis de nombreux mois, le journal « Le Monde » tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. « Le Monde » fait de la politique engagée. À une entreprise méthodique...
  • Hollande en rajoute encore sur BFM !
    Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent) Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois...
  • Les 5 de Roanne définitivement relaxés !
    En date du 23 avril 2014 Monsieur le Président de la Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de Lyon a ordonné la non admission de l'appelle du Procureur Général et cette ordonnance n’étant pas susceptible de voies de recours. Nos cinq camarades...
  • Ce dimanche, les nouveaux chiens de garde à la Télé
    Dimanche 04 Mai 2014 LCP 20h30 - 22h10 (Durée : 1h40) Les nouveaux chiens de garde Genre : Film documentaire ________________________________________ Pays : France - Date de sortie : 2011 ________________________________________ Réalisateur(s) : Gilles...
  • Alstom : la CGT réagit fortement !
    "On est sacrifié pour la finance" Entretien de l'Humanité avec Christian Garnier, représentant CGT au comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom. Comment avez-vous accueilli la nouvelle des tractations entre General...
  • Le cas Alstom ou les enjeux des européennes du 25 mai
    L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance La France perd son sang et ses dirigeants font des moulinets autour du thème du « redressement productif ». L’Europe est un sujet de dissertation, mais ne protège ni nos atouts industriels ou...
  • Première réaction au discours de Valls à l'Assemblée
    Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite (Olivier Dartigolles) A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront...

Peine De Mort

/ / /

 

 

Au total, ce ne sont pas moins de 5 milliards d’euros qui pourraient être économisés en s’attaquant à la situation des retraités. Les mesures présentées jeudi 13 septembre par la Cour des comptes ont fait bondir. Surtout quand au même moment l’on apprend que les actionnaires du CAC40 empocheront un pactole de 38 milliards d’euros, en hausse de 5% !

 

Obnubilés par la réduction des déficits version Europe libérale, les magistrats de la cour des comptes pour assainir les comptes de la Sécurité Sociale, se sont penchés sur la situation des retraités. On ne sait pas encore s’ils se sont penchés avec autant d’assiduité sur le rôle nocif des exonérations de cotisations sociales qui représentent en année pleine la bagatelle de 30 milliards ! Un cadeau somptueux au patronat mais sur lequel il y a beaucoup trop de silencieux.

 

« Contrairement à une idée reçue, les retraités sont dans une situation globale en moyenne plus favorable que celle des actifs, notamment des plus jeunes », a souligné Didier Migaud, le Président de la Cour. Il aurait pu rajouter que cela est le résultat de leur travail, de leur sueur et parfois de leur sang. Comme disent nos anciens ce que l’on a, on se l’ait payé très souvent au prix d’énormes sacrifices dans notre vie quotidienne des années durant !

 

Le gouvernement nous sort sa dernière potion magique, la fameuse "justice sociale" pour tenter de nous convaincre qu’il y aurait des retraités aisés et qu’ils devraient participer à l’effort collectif.

 

 "On ne peut pas traiter tous les retraités de la même façon", a déclaré dimanche le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, ajoutant que des "efforts doivent être fait par tous". Le ministre du Travail a quant à lui été plus explicite en déclarant lundi matin que les "retraités extrêmement aisés" seraient taxés de la même manière que les salariés aisés. Le problème avec une telle logique c’est que l’on fait payer ceux qui ne devraient pas payer, c'est-à-dire les salariés, car ils ne sont pas responsables des cadeaux faits au patronat, aux riches, aux actionnaires et qui sont la cause même de la crise !

 

C’est même une logique suicidaire puisqu’elle conduit à restreindre les moyens de vis des gens, actifs ou retraités, ce qui va peser en négatif sur le niveau de la consommation donc de l’activité et de l’emploi et au final va contribuer à aggraver la dette !.

 

Enfin, la réalité que semblent ignorer les magistrats de la cour des comptes comme le gouvernement, c’est que les retraités font preuve d’une solidarité sans égale. Très souvent se sont eux qui gardent les petits enfants car les parents n’en n’ont plus les moyens, se sont eux qui aident leurs enfants quand ils sont dans la pauvreté ou quand ils connaissent le chômage. Il en est même qui logent leurs enfants ou leurs petits enfants quand ils sont expulsés !

 

Oui messieurs, les retraité partagent déjà, ce qui n’est pas le cas des actionnaires ou des riches ! 

 

Les retraités bénéficient au total de 12 milliards d'euros d'avantages fiscaux 

 

Ainsi ils sont plus souvent propriétaires que les actifs, tout en ayant fini de payer leur résidence principale. Fort de ce patrimoine, les anciens ont un niveau de vie « légèrement supérieur à celui des actifs et supérieur de 15% à celui de l’ensemble des non-retraités », selon Monsieur Migaud qui leur reproche, de manière à peine voilée, d’être propriétaires et de ne plus payer de loyer alors qu’ils ont payé des années durant les banques avec des taux d’intérêts parfois exorbitants, au point que leurs mensualités étaient nettement supérieure à ce qu’était le niveau du loyer à l’époque !

 

Au fond, il y a 20 ou 30 ans, les rapports des forces politiques était tel qu’il n’a pas été possible aux libéraux de s’en prendre au niveau de vie qui était celui de l’époque. 20 ou 30 après, ils cherchent à faire main basse sur ce qu’ils ont du lâcher il y a 20 ou 30 ans !

 

Ils estiment à 12 milliards le pactole ! Mais la cour des comptes ne se limite pas à établir un diagnostic, elle se permet même de faire des suggestions pour rafler le pactole. Et là, elle nous ressort des vieilles recettes libérales !

 

Plus d'abattement de 10% sur les revenus et une CSG au même taux que les salariés

 

Elle préconise, par exemple, de supprimer progressivement l’abattement de 10% sur l’impôt sur le revenu. Cette exonération partielle accordée aux salariés pour leurs frais professionnels n’est plus justifiée pour les retraités qui, par définition, ne travaillent plus, nous dit Mr Migaud.

 

Cet argument de bon sens peut être combattu, car les retraités ont aujourd’hui des frais de bénévolat ! Il serait intéressant que la cour des comptes nous dise à combien elle estime les frais engagés par nos retraités pour participer au bénévolat, dans les communes, dans le mouvement associatif, dans le mouvement sportif ou les frais engagés au titre de la solidarité !

 

Supprimer cet abattement rapporterait, selon la Cour, 2,7 milliards d’euros. Autre point qui mériterait d’être réformé : l’exonération d’impôt sur le revenu, des majorations de pensions pour les parents de trois enfants. Gain ettendu : 800 millions d’euros.

 

Mais la préconisation de la Cour qui promet de faire polémique est l’alignement du taux de CSG des retraités les plus aisés (actuellement de 6,6 %) sur celui de l’ensemble des salariés c’est-à-dire 7,5 %. Une mesure qui permettrait d’encaisser 1,2 milliard d’euros supplémentaires par an.

 

Préserver les retraités qui doivent se contenter de petites pensions

 

Ce transfert, plusieurs économistes libéraux l’ont déjà évoqué. Thomas Piketty de l’école d’économie de Paris ou encore Bruno Pallier, chercheur au Cevipof et spécialiste des retraites, y sont favorables. Selon cet économiste, l’avantage de cette réforme serait d’épargner les retraités les plus pauvres, exonérés de l'impôt sur le revenu, qui n'acquittent pas non plus la CSG. C’est ce qu’on appelle le nivèlement de tout le monde vers le bas !

 

Car, si la Cour propose de faire le tri dans les aides sociales et fiscales distribuées aux plus anciens, elle tient toutefois à préserver les plus fragiles.

 

Bien sur ils n’ont rien, c’est quand même difficile de leur prendre ce qu’ils n’ont pas ! Il faut savoir quand même que certains estiment à un millier de personnes qui touchent le minimum vieillesse et qu’ils les considèrent comme « non pauvres » ! On aura tout entendu avec ce libéralisme débridé !

 

Un risque politique majeur

 

Jamais personne n’avait trop osé avancer l’idée d’une équité nécessaire entre actif et retraités. Tout simplement parce que les actifs comme les plus jeunes connaissent parfaitement les sacrifices qu’ont du faire leurs ainés pour essayer de vivre dignement leur retraite et leur fin de vie. Et pour eux, pas question de toucher un seul cheveu de nos anciens.

 

Monsieur Migaud l’a fait. Non par courage, mais parce qu’il est de ceux qui ne rechignent pas à montrer où l’on peut prendre l’argent que les marchés financiers exigent de l’Etat pour que celui-ci continue à verser la rente !  

 

Pourtant politiquement, taxer les retraités n’est pas très populaire. Et pour le moins risqué. A droite, cette catégorie est une frange de l’électorat pour oser s’y attaquer. Le PS n’en reste pas moins gêné. Prendre l’argent aux plus anciens peu vite être mal perçu…

 

Cela est sur ! Et il va en entendre parler croyez-nous !

 

Le 20 septembre 2012

Partager cette page

Repost 0
Published by