Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Section du PCF Pierre Bénite
  • : A pour objectif de faire connaître au public les activités et initiatives de la section du PCF qui rayonne sur le canton d'Irigny(69)
  • Contact

Archives

Articles Récents

  • Protestons auprès de l'A2
    Protestation contre l’absence de Pierre Laurent à l’émission du 22 mai sur France 2 Un exemple reçu J'ai téléphoné au 08 90 71 02 02 (bien reçue par un homme qui m'a donné l'adresse de Poitiers : TSA 67300 86 963 FUTUROSCOPE. AINSI QUE LE SITE DE FRANCE2)...
  • Ukraine : une interview intéressant de M. Maillard
    Ce Normalien agrégé d’allemand a été le Conseiller diplomatique du Général de Gaulle à l’Élysée de 1959 à 1964 – avec au menu Guerre d’Algérie, réconciliation franco-allemande, Construction européenne, crise de Cuba, poursuite de la décolonisation, etc....
  • Le 8 mai 1945 : le massacre de Sétif avec 45 000 morts !
    En Algérie il y a 69 ans, 8 mai 1945 : massacre colonial à Sétif Ce massacre, fera 45 000 victimes. N’oublions pas Rosa Moussaoui «C'était la fête à Sétif, la victoire contre le nazisme, on a entendu sonner les cloches et on nous a annoncé qu'on allait...
  • Crise au journal "Le Monde", 7 rédacteurs en chef sur 11 démissionnent ...
    Réaction de Jean Luc Mélenchon Depuis de nombreux mois, le journal « Le Monde » tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. « Le Monde » fait de la politique engagée. À une entreprise méthodique...
  • Hollande en rajoute encore sur BFM !
    Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent) Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois...
  • Les 5 de Roanne définitivement relaxés !
    En date du 23 avril 2014 Monsieur le Président de la Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de Lyon a ordonné la non admission de l'appelle du Procureur Général et cette ordonnance n’étant pas susceptible de voies de recours. Nos cinq camarades...
  • Ce dimanche, les nouveaux chiens de garde à la Télé
    Dimanche 04 Mai 2014 LCP 20h30 - 22h10 (Durée : 1h40) Les nouveaux chiens de garde Genre : Film documentaire ________________________________________ Pays : France - Date de sortie : 2011 ________________________________________ Réalisateur(s) : Gilles...
  • Alstom : la CGT réagit fortement !
    "On est sacrifié pour la finance" Entretien de l'Humanité avec Christian Garnier, représentant CGT au comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom. Comment avez-vous accueilli la nouvelle des tractations entre General...
  • Le cas Alstom ou les enjeux des européennes du 25 mai
    L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance La France perd son sang et ses dirigeants font des moulinets autour du thème du « redressement productif ». L’Europe est un sujet de dissertation, mais ne protège ni nos atouts industriels ou...
  • Première réaction au discours de Valls à l'Assemblée
    Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite (Olivier Dartigolles) A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront...

Peine De Mort

/ / /

 

Faut-il s'en réjouir?

 

La "gauche" (un concept de plus en plus flou et inadapté), est majoritaire au premier tour des "législatives". Peut-on continuer à les appeler ainsi alors qu'elles ont été réduites par Jospin et "l'inversion du calendrier", à une simple confirmation du résultat des présidentielles?

PS et UMP en jouent et s'en accommodent avec délectation. La conformation du parti unique néosociolibéral, à deux têtes, est en marche. Avec ce faux "bipartisme", le système peut dormir sur ses deux oreilles. Pour les uns et pour les autres, mais il leur est  difficile de le dire haut et fort, il s'agit d'éradiquer ceux qui veulent remettre en cause le capitalisme, de les réduire,  les laminer...Voilà la réalité de ce qu'ils appellent pudiquement et hypocritement le "vote utile". Ce n'est pas nouveau. Pour les "démocraties occidentales", dans les années trente, l'ennemi principal était le communisme, et pas Hitler, qu'elles tentèrent d'"apaiser" jusqu'au bout, espérant qu'il en finisse avec "les soviets" et leur tire les marrons du feu....On sait ce que marrons et feu sont devenus.

Le sarkozysme a été battu électoralement. Tant mieux. Mais a-t-il été défait politiquement? Tout prouve que non. L'UMP s'en sort plutôt bien, le CAC 40 se porte bien, et le "raz-de-marée rose" annoncé ne fait plus marrer personne...La victoire du PS aux présidentielles a reposé essentiellement sur l'anti-sarkozysme, et pas sur l'adhésion, de la majorité de ceux qui ont voté socialiste, à un programme vraiment de gauche (inexistant), vers une dynamique assumée de Front Populaire.

Dans ce contexte, n'importe quel candidat(e), flanqué du poing  et la rose, l'aurait emporté, amaigri pour l'occasion de 30 kilos, ou rondouillard(e).

Des millions d'électeurs populaires sont restés chez eux en ce premier tour des législatives. Pourquoi? Là est la vraie question et elle mérite quelques hypothèses de réponse. Ils ont compris que le "changement" annoncé consistait surtout à chasser Sarkozy, et les propositions hollandaises ne les ont  sans doute pas fait rêver. Certes, les engagements annoncés sont mis en œuvre (ils ne mangent d'ailleurs pas trop de pain), mais vite viendra le temps des "sacrifices" et de "l'austérité de gauche".

On  a convaincu des millions de citoyens que "l'on ne peut faire autrement" que gérer le système, qu'être "réaliste" et "pragmatique". Je sais qu'il est politiquement incorrect de l'affirmer aujourd'hui, mais le parti socialiste joue, dans ce combat contre "la radicalité", "la rupture avec le système", la "surenchère",  "l'irréalisme», la "démagogie" du Front de Gauche, etc. etc., un rôle essentiel, tout en prêchant le "je t'aime tu sais...", pour mieux t'étouffer.

Au lieu de s'incliner devant le courage de J.L. Mélenchon affrontant la fachotte Le Pen, le parti socialiste a préféré contribuer à "faire la peau" du gêneur. Calcul suicidaire et coup de poignard à la nécessaire union, et dynamique de gauche, pour "changer vraiment la vie".

Soyons une nouvelle fois politiquement incorrects. Pourquoi le PS combattrait-il frontalement le Front National alors qu'il est un repoussoir idéal et le meilleur alibi du "vote utile"?

Mitterrand avait déjà fait le nécessaire...Se contenter de hurler "au feu" n'éteint pas un incendie.

Pourquoi désirer à tout prix une "une majorité absolue" socialiste, sinon parce qu'avoir besoin du Front de Gauche, cela lie trop les mains à gauche, cela peut effaroucher "les marchés", etc.

Parlons clair. Les communistes,  les "mélenchonnistes", les "radicaux", ceux qui attaquent le mal à la racine, le PS ne les aime qu'à dose homéopathique, et, si possible, au "Secrétariat d'Etat aux espaces verts" (pour l'heure, ce poste a même échappé à Robert Hue et J.C. Gayssot).

Faut-il pour autant renoncer à la stratégie unitaire et au "réflexe" républicain pour battre la droite au deuxième tour ? Mille fois non !! Ne nous trompons pas nous aussi d'adversaire. 

Mais cessons d'euphémiser, de tourner autour du pot de roses. Appelons publiquement les choses par leur nom. Le PS a une attitude hégémonique pas seulement par intérêt de boutique, mais parce qu'il ne veut pas changer la société, qu'il s'accommode du "néolibéralisme", certes avec la "méthode vaselinesque" que nous connaissons bien,  assortie  de quelques gestes "symboliques", de quelques miettes sociales.

Elles sont bonnes à prendre, mais il vaut mieux une bonne miche de pain: la révolution citoyenne, le partage des richesses, la justice sociale, un socialisme à la française. Pour cela, il faut s'attaquer au "mur de l'argent" (Jean Jaurès). Le PS y a pour l'heure renoncé, et il ne le fera que si nous lui imposons un rapport de forces politique et électoral, à gauche, et que si le mouvement populaire lui botte les fesses et le ramène aux réalités de la "lutte des classes", terrible gros mot.

Jean Ortiz
Universitaire

Partager cette page

Repost 0
Published by