Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Section du PCF Pierre Bénite
  • : A pour objectif de faire connaître au public les activités et initiatives de la section du PCF qui rayonne sur le canton d'Irigny(69)
  • Contact

Archives

Articles Récents

  • Protestons auprès de l'A2
    Protestation contre l’absence de Pierre Laurent à l’émission du 22 mai sur France 2 Un exemple reçu J'ai téléphoné au 08 90 71 02 02 (bien reçue par un homme qui m'a donné l'adresse de Poitiers : TSA 67300 86 963 FUTUROSCOPE. AINSI QUE LE SITE DE FRANCE2)...
  • Ukraine : une interview intéressant de M. Maillard
    Ce Normalien agrégé d’allemand a été le Conseiller diplomatique du Général de Gaulle à l’Élysée de 1959 à 1964 – avec au menu Guerre d’Algérie, réconciliation franco-allemande, Construction européenne, crise de Cuba, poursuite de la décolonisation, etc....
  • Le 8 mai 1945 : le massacre de Sétif avec 45 000 morts !
    En Algérie il y a 69 ans, 8 mai 1945 : massacre colonial à Sétif Ce massacre, fera 45 000 victimes. N’oublions pas Rosa Moussaoui «C'était la fête à Sétif, la victoire contre le nazisme, on a entendu sonner les cloches et on nous a annoncé qu'on allait...
  • Crise au journal "Le Monde", 7 rédacteurs en chef sur 11 démissionnent ...
    Réaction de Jean Luc Mélenchon Depuis de nombreux mois, le journal « Le Monde » tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. « Le Monde » fait de la politique engagée. À une entreprise méthodique...
  • Hollande en rajoute encore sur BFM !
    Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent) Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois...
  • Les 5 de Roanne définitivement relaxés !
    En date du 23 avril 2014 Monsieur le Président de la Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de Lyon a ordonné la non admission de l'appelle du Procureur Général et cette ordonnance n’étant pas susceptible de voies de recours. Nos cinq camarades...
  • Ce dimanche, les nouveaux chiens de garde à la Télé
    Dimanche 04 Mai 2014 LCP 20h30 - 22h10 (Durée : 1h40) Les nouveaux chiens de garde Genre : Film documentaire ________________________________________ Pays : France - Date de sortie : 2011 ________________________________________ Réalisateur(s) : Gilles...
  • Alstom : la CGT réagit fortement !
    "On est sacrifié pour la finance" Entretien de l'Humanité avec Christian Garnier, représentant CGT au comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom. Comment avez-vous accueilli la nouvelle des tractations entre General...
  • Le cas Alstom ou les enjeux des européennes du 25 mai
    L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance La France perd son sang et ses dirigeants font des moulinets autour du thème du « redressement productif ». L’Europe est un sujet de dissertation, mais ne protège ni nos atouts industriels ou...
  • Première réaction au discours de Valls à l'Assemblée
    Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite (Olivier Dartigolles) A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront...

Peine De Mort

/ / /

 

2013_05_31_1674.jpg

 

Texte de la conférence de Presse commune

présenté par Daniel Deleaz

 

Je remercie les journalistes présents, Mireille Domenech-Diana maire de Pierre Bénite qui soutient activement ma candidature comme tête de liste de la gauche rassemblée et citoyenne et les représentants des partis de gauche présents dans notre ville : le PCF, le PS, le Parti de Gauche et EELV.

 

Ces élections municipales seront un moment particulièrement important de l’expression citoyenne et démocratique, de proximité dans notre pays. Deux mois avant les Européennes, elles vont incontestablement mobiliser toutes les forces politiques, d’abord au plan local mais aussi par leur dimension nationale.

 

Après sa défaite, la droite voudrait faire de ces élections une revanche et une tentative de reconquête des pouvoirs. Récupérant les mouvements de société, comme l’opposition au mariage pour tous, l’UMP va même jusqu’à rêver d’un « mai 68 à l’envers » et n’hésite pas à appeler à «  une révolution civique ! »

 

Ces élections ne sont pas gagnées d’avance. Elles vont nécessiter, une mobilisation citoyenne importante et une forte volonté de toutes les forces de gauche de se rassembler sur les valeurs qui nous servent de repères, et à partir desquels seront élaborées des propositions qui répondront aux attentes des habitants de Pierre Bénite. Ce sont ces deux conditions qui créeront les conditions pour que notre ville reste à gauche en 2014.

 

Pour se faire, nous avons la volonté d’aller au plus près des préoccupations des habitantes et les habitants, de leurs besoins et attentes. Notre priorité est d’être encore plus utile à nos concitoyens dans la gestion de notre ville, pour améliorer leur vie quotidienne, alors que nous le savons, il existe un climat de défiance et de recul de la légitimité des représentants politiques nourris par les scandales qui marquent la vie politique de notre pays.

 

Mais de là à mettre tous les élus-es de la République dans le même sac et les considérer comme étant « tous pourris », il y a un pas que je refuse de franchir car il est dangereux pour la démocratie elle-même. Les élus-es qui se sont succédés dans notre ville ont eu une gestion honnête, que cela soit avec Jean Marie Mick, avec Mireille Domenech-Diana ou avec Serge Tarassioux. Il serait particulièrement malfaisant et malhonnête de tenter d’accréditer l’inverse.

 

Le riche bilan de l’équipe sortante, et ceux des équipes municipales qui l’ont précédé, représentent une force et un atout important pour porter très haut notre ambition de conserver à gauche la ville de Pierre Bénite !

 

Ici comme ailleurs rien n’est parfait, mais beaucoup de Pierre-Bénitains le disent, Pierre Bénite est une ville où il fait bon vivre, accueillante, bien fournie en équipements et services publics de proximité, où la solidarité entre  les habitants est un des moyens du bien vivre ensemble. C’est une ville où les espaces verts assurent la tranquillité, et génèrent de l’espace de vie. Une ville qui pour autant n’ignore pas le droit au logement de qualité pour ses concitoyens….

 

L’ensemble de ces acquis doit être valorisé, sauvegardé mais aussi développé et modernisé pour répondre encore mieux aux besoins, aux attentes, aux espérances C’est là l’objectif partagé par les différents partis de gauche présents dans notre ville : le PCF, le PS, le Parti de Gauche et EELV, qui ont décidé de se rassembler pour aller ensemble à la bataille des municipales de 2014, préférant se concentrer sur ce qui les rassemble.

 

Ils m’ont désigné comme la tête de leur liste commune. Je tiens à les remercier de la confiance qu’ils placent en moi, et je m’engage à tout mettre en œuvre pour qu’ensemble nous l’emportions en mars 2014 et ensuite dans la gestion de notre ville que nous voulons encore plus transparente, plus démocratique, plus utile et plus efficace pour nos habitants.

 

C’est cette volonté qui nous conduit à réaffirmer très fortement le besoin de l’apport des citoyennes et des citoyens, dans l’élaboration du programme municipal, dans la campagne électorale et demain dans la gestion de la ville.

 

C’est cette volonté qui nous conduit à proposer aux femmes et aux hommes qui composent la société civile - personnes non affiliées à un parti -,  un tiers des candidates et candidats de la liste que nous sommes en train de construire. C’est pour nous le moyen d’être réellement représentatif des habitants et du mouvement associatif de notre ville dans laquelle nous voulons encore mieux vivre ensemble, différents certes mais égaux et solidaires.

 

Nos discussions se poursuivent. Sur la base du socle déjà construit, nous établirons avant les congés la liste commune que nous voulons renouveler et rajeunir en visant que la moitié des candidats aient moins de 45 ans.

 

A la rentrée, nous valoriserons les points positifs du mandat en cours duquel notre ami Serge Tarassioux nous a brutalement quittés. Le choc fut terrible et la perte immense. Cette disparition fut un sérieux handicap. Mais avec notre esprit de responsabilité et de solidarité nous avons poursuivi la tâche en étant fidèles à ses engagements.

 

C’est pourquoi, je remercie d’autant plus Mireille Domenech-Diana qui a eu le courage, dans ces conditions, de reprendre le flambeau et de mener à bien les projets engagés avec l’équipe municipale. Je suis certain que les Pierre-Bénitaines et le Pierre-Bénitains lui en sont reconnaissants.

 

A partir de septembre, nous engagerons avec nos candidates et candidats, des assemblées citoyennes, dans les quartiers et des réunions thématiques autour des préoccupations qui se sont déjà dégagées au gré de diverses rencontres, je cite : la place de la jeunesse,  le rôle économique de la ville,  l’emploi, la formation et l’insertion,  le développement durable,  le logement,  la poursuite de l’aménagement du Centre ville,  la tranquillité et le rôle de la police municipale,  la santé,  les questions liées à la perte d’autonomie des personnes âgées,  les transports en commun et le refus du TOP,  le rôle de la démocratie participative,  et d’autre encore…

 

Nous voulons construire ensemble un projet municipal basé sur le rassemblement le plus large au service de la transformation sociale et écologique, du bien vivre, de l’humain placé au cœur de nos préoccupations. Pour que Pierre bénite soit encore mieux pensée, développée et construite par tous et pour tous.

 

Le processus de construction citoyenne de notre projet politique, sera un atout pour rassembler avec la gauche, tous les citoyens désirant s’inscrire dans une action municipale sociale, écologique, solidaire et démocratique.

 

En fin d’année, nous livrerons ce projet municipal qui sera au cœur de la campagne électorale de janvier à mars.

 

Pour autant, nous sommes lucides. Quels que soient nos efforts au plan communal, les conditions de vie de la majorité de nos concitoyens se dégradent. La situation est particulièrement grave chez les jeunes qui conjuguent chômage et précarité record avec le sentiment profond que du local au national, on leur refuse la place qu’ils pensent mériter dans la société française. Les emplois dits « d’avenir » sont une des réponses, mais cela ne suffira pas seul à inverser la tendance.

 

Cette paupérisation et cette précarisation de la vie touchent aussi d’autres catégories : les mères célibataires, les veuves retraitées, les employés et les ouvriers mais aussi les couches dites moyennes. De plus en plus de gens ont grand mal à survivre. Ce terreau là est propice aux incivilités, au développement du sentiment d’insécurité et de la peur de l’autre. Les stigmatisations des jeunes, des retraités ou des immigrés de ceux qui sont différents,… sont des réponses violentes qui divisent et opposent entre eux les habitants et les générations.  

 

Les pratiques politiques qui les utilisent et que nous combattons, nous n’en voulons plus. Nous pensons, au contraire, que la réponse est dans le rassemblement pour conquérir le progrès social, pour la réelle mise en œuvre des droits fondamentaux qui permettent à chacune et chacun de vivre ensemble dans la sécurité du lendemain et dans la tranquillité. L’accès à la culture, à la pratique sportive, à l’éducation, à un parcours résidentiel dans des logements de qualité, de même que la richesse de la vie des quartiers, le développement de la citoyenneté et du respect de l’autre sont autant de réponses pertinentes que nous  travaillons avec les gens.

 

Dans le même temps nous savons qu’une commune ne peut pas tout. D’autant que les pressions sur la dépense publique des collectivités locales et sur leurs ressources, se manifestent fortement.

 

Ces collectivités sont confrontées à un douloureux « effet ciseaux » : d’un côté l’aggravation de la situation sociale du plus grand nombre avec des transitions démographiques et écologiques qui appellent plus de dépenses sociales et plus de services publics… De l’autre des recettes fiscales en berne sous l’effet des politiques de rigueur ou d’austérité.

 

Les communes et surtout leur libre administration sont au cœur des attaques du capital qui aimerait bien mettre la main sur nombre de services actuellement rendus par les municipalités. Certains envisagent même de pouvoir, un jour, privatiser l’état civil.

 

C’est donc dans cet environnement politique et social que la campagne des municipales va avoir lieu.

 

Notre démarche et la gestion de notre territoire relèvent de choix politiques : une vie démocratique vivifiée, la défense et l’essor des services publics locaux et nationaux, une orientation de l’intervention publique vers le développement de l’emploi, de la solidarité et de l’égalité entre les citoyens.

 

Les décisions que nous prenons pour rendre la vie meilleure sont à valoriser, notamment l’exercice de la compétence générale dans les limites des contraintes budgétaires. En ce sens les équipes municipales de gauche par leur action et avec les moyens municipaux, notamment l’engagement des personnels sont des points d’appui pour l’emploi, le logement, les transports, la santé, l’éducation et le droit à la sécurité dans une vision durable du cadre de vie.

 

Démocratie vivifiée, cela signifie d’abord que nous critiquons la logique d’une  décentralisation qui aurait pour effet d’éloigner les citoyens de leurs élus et de mettre à mal le maillage démocratique territorial. Le projet actuellement en débat à l’Assemblée Nationale fait du Grand Lyon une Euro-métropole aux pouvoirs renforcés, loin des citoyens, concentrant sur elle de nombreuses compétences et impactant près de 40% de la population.

 

Les fondements de la commune nous apparaissent gravement remis en cause, tout en consacrant sur un plan institutionnel l’austérité pour les collectivités territoriales avec une réduction drastique des dotations qui sont attribuées aux collectivités territoriales équivalente à 4,5 milliards d’euros sur 2013-2014-2015.

 

Personnellement comme beaucoup de mes collègues élus-es et compte tenu des enjeux importants soulevés par cette transformation institutionnelle, je pense que la consultation des populations du Rhône est indispensable.

 

Aborder la question des moyens, c’est aussi traiter sur le territoire des services publics de proximité dont la présence dans les quartiers fait totalement partie du bien vivre. Nous voulons construire avec la population un projet pour Pierre Bénite assis sur leur développement et celui de la démocratie locale.

 

Nous avons beaucoup travaillé ces derniers mois pour contribuer à faire des propositions crédibles, utiles et innovantes pour la protection et l’amélioration de la vie des Pierre-Bénitains. J’évoquerais divers débats que nous avons nourris de nos réflexions et propositions : il en est ainsi du TOP avec l’Anneau des Sciences, de nos contributions dans l’élaboration des PPRT, du Pôle de santé qui va donner une place nouvelle au Centre de Santé Benoît Frachon, de l’aménagement du boulevard de l’Europe ou du Centre ville, et d’autres encore.

 

Ce ne sont pas de petites affaires. Elles touchent à la qualité de vie, au droit au logement ou à la santé, à la protection de notre environnement, à l’épanouissement de notre ville.

 

Nous pensons que c’est dans cette voie là qu’il faut poursuivre. Rester figé sur le seul présent voire arc-bouté sur le passé nous éloignerait des attentes des gens, nous immobiliserait et ferait reculer notre ville qui ne serait plus attractive aux jeunes générations et ferait de notre ville une cité dortoir.

 

Nous, nous faisons le choix du progrès, de la modernisation, du développement durable, du vivre ensemble dans la solidarité et le partage. C’est le choix de l’avenir qui se construit en lien avec le passé.

 

Je vous informe, nous tiendrons le samedi 8 juin à 18h 30 à la Salle Polyvalente de Pierre Bénite, une grande assemblée des militants des différents partis de gauche, ouverte aux électrices et électeurs de gauche de notre ville et à tous les citoyens désireux de s’impliquer avec nous dans cette bataille des municipales.

 

Nous poursuivrons avec une Paëlla géante et une soirée festive, conviviale et fraternelle.

 

Vous êtes bien sur conviés à cette initiative où nous vous accueillerons avec plaisir. En vous remerciant de votre écoute. Je laisse place à vos questions.

 

Le 31 mai 2013

Partager cette page

Repost 0
Published by