Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Section du PCF Pierre Bénite
  • : A pour objectif de faire connaître au public les activités et initiatives de la section du PCF qui rayonne sur le canton d'Irigny(69)
  • Contact

Archives

Articles Récents

  • Protestons auprès de l'A2
    Protestation contre l’absence de Pierre Laurent à l’émission du 22 mai sur France 2 Un exemple reçu J'ai téléphoné au 08 90 71 02 02 (bien reçue par un homme qui m'a donné l'adresse de Poitiers : TSA 67300 86 963 FUTUROSCOPE. AINSI QUE LE SITE DE FRANCE2)...
  • Ukraine : une interview intéressant de M. Maillard
    Ce Normalien agrégé d’allemand a été le Conseiller diplomatique du Général de Gaulle à l’Élysée de 1959 à 1964 – avec au menu Guerre d’Algérie, réconciliation franco-allemande, Construction européenne, crise de Cuba, poursuite de la décolonisation, etc....
  • Le 8 mai 1945 : le massacre de Sétif avec 45 000 morts !
    En Algérie il y a 69 ans, 8 mai 1945 : massacre colonial à Sétif Ce massacre, fera 45 000 victimes. N’oublions pas Rosa Moussaoui «C'était la fête à Sétif, la victoire contre le nazisme, on a entendu sonner les cloches et on nous a annoncé qu'on allait...
  • Crise au journal "Le Monde", 7 rédacteurs en chef sur 11 démissionnent ...
    Réaction de Jean Luc Mélenchon Depuis de nombreux mois, le journal « Le Monde » tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. « Le Monde » fait de la politique engagée. À une entreprise méthodique...
  • Hollande en rajoute encore sur BFM !
    Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent) Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois...
  • Les 5 de Roanne définitivement relaxés !
    En date du 23 avril 2014 Monsieur le Président de la Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de Lyon a ordonné la non admission de l'appelle du Procureur Général et cette ordonnance n’étant pas susceptible de voies de recours. Nos cinq camarades...
  • Ce dimanche, les nouveaux chiens de garde à la Télé
    Dimanche 04 Mai 2014 LCP 20h30 - 22h10 (Durée : 1h40) Les nouveaux chiens de garde Genre : Film documentaire ________________________________________ Pays : France - Date de sortie : 2011 ________________________________________ Réalisateur(s) : Gilles...
  • Alstom : la CGT réagit fortement !
    "On est sacrifié pour la finance" Entretien de l'Humanité avec Christian Garnier, représentant CGT au comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom. Comment avez-vous accueilli la nouvelle des tractations entre General...
  • Le cas Alstom ou les enjeux des européennes du 25 mai
    L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance La France perd son sang et ses dirigeants font des moulinets autour du thème du « redressement productif ». L’Europe est un sujet de dissertation, mais ne protège ni nos atouts industriels ou...
  • Première réaction au discours de Valls à l'Assemblée
    Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite (Olivier Dartigolles) A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront...

Peine De Mort

/ / /

 

Ollanta Humala a remporté

l'élection présidentielle péruvienne,


Pérou : Ollanta Humala a remporté l'élection présidentielle
Le décompte de 84% des bulletins donne le candidat de gauche vainqueur avec 51,5%. Keiko Fujimori, fille de l'ancien dictateur Alberto Fujimori, obtient 48,5% des suffrages. Les derniers bureaux à devoir être pris en compte sont dans des communes rurales, a priori acquises à Humala.

Dans la nuit de dimanche à lundi, Ollanta Humala, 48ans, déjà en tête au premier tour, a célébré sa victoire en réitérant ses promesse de créer des emplois, construire des logements et offrir les services de première nécessité comme l'eau courante et l'électricité à un plus grand nombre. "C'est pour ce changement que je suis là" a t-il expliqué à ses militants réunis à Lima. Sa mesure phare consiste en la redistribution des milliards de dollars de bénéfices qu'enregistre chaque année l'industrie minière, en direction du progrès social.

Ollanta, 48 ans, est un ancien officier de l’armée qui a mené une révolte contre Fujimori en 2000. Il s’était déjà présenté à la présidence en 2006, face au centriste Alan Garcia, mais sans succès. À l’époque, son programme, anti-impérialiste, favorable aux nationalisations (dans le secteur de l’énergie) et proche des pauvres, était ouvertement à gauche et inspiré du président Chavez, venu le soutenir.

Cinq ans plus tard, Ollanta Humala a changé, cherchant à convaincre les Péruviens encore indécis de son pragmatisme à l’instar d’un Lula au Brésil, son nouveau supporter. Il a pris ses distances avec le «chavisme». Dans sa « feuille de route », il ne parle plus de nationalisations, se dit prêt à coopérer avec les Etats-Unis (dans leur plan de lutte contre la drogue). Toutefois il promet une hausse des taxes pour les compagnies minières pour financer des programmes sociaux en faveur des populations pauvres (32% de la population), celles en particulier des montagnes et de la zone amazonienne, la Selva.
Nicolas Maury

 

 

Pour le Parti communiste péruvien, avec la victoire du candidat de gauche Ollanta Humala aux présidentielles, « commence une nouvelle étape dans l'histoire de notre pays »


ganamos

 Ce fut une rude bataille, mais en fin de compte nous avons vaincu la peur, l'immobilisme, la mafia et les manipulateurs acharnés des vrais pouvoirs qui ont mis tous leurs œufs dans le même panier de la candidate fujimoriste pour empêcher le triomphe d'Ollanta Humala

 



Avec l'indiscutable triomphe électoral d'Ollanta Humala commence une nouvelle étape dans l'histoire de notre patrie. Nous avons écarté les secteurs néo-libéraux du contrôle du gouvernement, et pour la première fois dans l'histoire de notre patrie, nous avons la grande opportunité de constituer un gouvernement qui défende les intérêts nationaux et devienne un véritable représentant de la majorité, de ceux qui furent écartés par la droite néo-libérale des bénéfices de la croissance économique.



Nous nous trouvons face à une responsabilité historique et nous devons donc être cohérents et conséquents avec le mandat populaire que nous avons reçu. Nous savons que cela ne sera pas facile et que la gouvernabilité du pays dépendra beaucoup de l'attitude qu'adoptera le pouvoir économique, le véritable pouvoir qui a agi lors de ce second tour comme l'axe autour duquel ont convergé les forces conservatrices opposées au changement. Nous espérons que les voix alarmistes qui cherchaient à créer un climat de méfiance sur les questions économiques s'engageront avec sens de la responsabilité pour la patrie et reconnaîtront le mandat populaire légitime sorti des urnes.



Nous ne nous faisons pas beaucoup d'illusions, car nous connaissons la nature réactionnaire de la bourgeoisie péruvienne, et c'est pourquoi nous avons le devoir et la responsabilité politique d'assurer le droit à gouverner obtenu par Ollanta Humala.



Ollanta Humala, considérant de façon responsable les résultats du premier tour, a présenté la nécessité d'avancer vers un gouvernement de concertation nationale, où se pose comme tâche prioritaire d'articuler la croissance économique avec l'intégration sociale. C'est-à-dire qu'il s'agit de donner forme à un gouvernement de concertation nationale pour garantir le changement dans la liberté et la démocratie.



Mais nous sommes aussi fermes en affirmant que la première concertation à rechercher est avec le peuple. Cela doit se refléter dans la composition du cabinet ministériel et dans l'importance que le nouveau gouvernement d'Ollanta Humala émette des signaux clairs qu'il y aura un changement de cap pour ce qui est des priorités gouvernementales.



Nous devons prendre des mesures concrètes dans la mise en œuvre de nos propositions électorales : retraite à 65 ans, augmentation du salaire minimum, lutte frontale contre la corruption, création d'emplois, adoption de la nouvelle loi du Travail, en finir avec la précarité et les contrats temporaires, réforme fiscale, impôts sur les sur-profits des entreprises minières, renforcement de la démocratie, dialogue permanent avec le peuple, etc.

 

C'est sur cette base que nous constituerons un gouvernement cohérent et conséquent avec la proposition de changement. Et voilà l'engagement des communistes, travailler pour que les promesses électorales, pour lesquelles le peuple péruvien a voté, deviennent réalité.

 

Communiqué du PCP

___________________________________________________________________________________

 

Le salut du PCF

 

En portant Ollanta Humala à la présidence du Pérou, le peuple péruvien vient de confirmer son rejet des politiques conduites jusqu'ici. Celles-ci ont fait du Pérou l'exemple même d'une économie de forte croissance et d'ouverture au capital étranger, au seul bénéfice des classes dominantes et des firmes transnationales. Le Pérou est devenu un des pays les plus inégaux au monde, très dépendant de l'extérieur et d'investissements tournés vers l'exploitation de ses ressources nationales, ignorant les droits des populations et le respect de l'environnement. L'élection d'Ollanta Huamala est aussi la mise en échec de l'autoritarisme et des politiques les plus réactionnaires représentés par la candidate Keiko Fujimori. Le PCF salue cette victoire des forces du changement, obtenue grâce à l'engagement et au soutien actif des forces de la gauche péruvienne. C'est une nouvelle étape qui s'ouvre pour le Pérou et pour son peuple.

______________________________________________________________________________________________

Partager cette page

Repost 0
Published by