Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Section du PCF Pierre Bénite
  • : A pour objectif de faire connaître au public les activités et initiatives de la section du PCF qui rayonne sur le canton d'Irigny(69)
  • Contact

Archives

Articles Récents

  • Protestons auprès de l'A2
    Protestation contre l’absence de Pierre Laurent à l’émission du 22 mai sur France 2 Un exemple reçu J'ai téléphoné au 08 90 71 02 02 (bien reçue par un homme qui m'a donné l'adresse de Poitiers : TSA 67300 86 963 FUTUROSCOPE. AINSI QUE LE SITE DE FRANCE2)...
  • Ukraine : une interview intéressant de M. Maillard
    Ce Normalien agrégé d’allemand a été le Conseiller diplomatique du Général de Gaulle à l’Élysée de 1959 à 1964 – avec au menu Guerre d’Algérie, réconciliation franco-allemande, Construction européenne, crise de Cuba, poursuite de la décolonisation, etc....
  • Le 8 mai 1945 : le massacre de Sétif avec 45 000 morts !
    En Algérie il y a 69 ans, 8 mai 1945 : massacre colonial à Sétif Ce massacre, fera 45 000 victimes. N’oublions pas Rosa Moussaoui «C'était la fête à Sétif, la victoire contre le nazisme, on a entendu sonner les cloches et on nous a annoncé qu'on allait...
  • Crise au journal "Le Monde", 7 rédacteurs en chef sur 11 démissionnent ...
    Réaction de Jean Luc Mélenchon Depuis de nombreux mois, le journal « Le Monde » tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. « Le Monde » fait de la politique engagée. À une entreprise méthodique...
  • Hollande en rajoute encore sur BFM !
    Hollande sur RMC/BFM TV : "Halte au massacre" (Pierre Laurent) Le Président de la République s'est livré ce matin sur RMC/BFM TV à un laborieux service après-vente de sa politique. Mais le pire, c'est qu'il en rajoute à chaque fois une couche, cette fois...
  • Les 5 de Roanne définitivement relaxés !
    En date du 23 avril 2014 Monsieur le Président de la Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de Lyon a ordonné la non admission de l'appelle du Procureur Général et cette ordonnance n’étant pas susceptible de voies de recours. Nos cinq camarades...
  • Ce dimanche, les nouveaux chiens de garde à la Télé
    Dimanche 04 Mai 2014 LCP 20h30 - 22h10 (Durée : 1h40) Les nouveaux chiens de garde Genre : Film documentaire ________________________________________ Pays : France - Date de sortie : 2011 ________________________________________ Réalisateur(s) : Gilles...
  • Alstom : la CGT réagit fortement !
    "On est sacrifié pour la finance" Entretien de l'Humanité avec Christian Garnier, représentant CGT au comité de groupe et délégué syndical central de la branche Transport d’Alstom. Comment avez-vous accueilli la nouvelle des tractations entre General...
  • Le cas Alstom ou les enjeux des européennes du 25 mai
    L’Europe libérale ne protège pas des rapaces de la finance La France perd son sang et ses dirigeants font des moulinets autour du thème du « redressement productif ». L’Europe est un sujet de dissertation, mais ne protège ni nos atouts industriels ou...
  • Première réaction au discours de Valls à l'Assemblée
    Manuel Valls est passé sur l'autre rive en assumant une politique de droite (Olivier Dartigolles) A la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre a répondu à la fronde de députés socialistes par quelques aménagements cosmétiques mais l'affront...

Peine De Mort

/ / /

 

Point de vue de Michel Santi

Economiste indépendant

 

La seule façon de faire redémarrer l'économie est de rendre du pouvoir d'achat à celles et ceux qui dépensent vraiment, et ce dans le cadre de la vraie économie. En effet, seules les classes pauvres et moyennes sont concernées et profitent réellement à l'activité économique. Elles seules sont responsables de la croissance. Les classes aisées, pour leur part, thésaurisent ou investissent dans les produits financiers.

 

Le pouvoir d'achat: l'incontournable de la croissance

 

C'est pourquoi il est impératif -voire incontournable- de majorer les salaires, notamment le salaire minimum. Une confiscation en bonne et due forme de l'appareil économique a été entreprise depuis la fin des années 1970 par une infime minorité qui a redistribué le produit du travail des autres largement en sa faveur.

 

La productivité n'est pas à remettre en question

 

Ce ne sont effectivement pas tant nos usines, nos industries et nos entreprises qui ne sont pas productives. Cette productivité a en fait été monopolisée au bénéfice d'une élite qui a assisté, totalement indifférente, au creusement d'un fossé entre les salaires réels et la productivité. Il est vital de remonter les salaires aujourd'hui, et pas seulement pour corriger cette inégalité scandaleuse, mais également pour rétablir la corrélation traditionnelle entre productivité, salaires réels et consommation.

Dès lors, il est inévitable de poser la question: l'insistance -voire l'acharnement- des néo-libéraux à réclamer une amélioration de la compétitivité de nos entreprises est-elle motivée par une recherche de bénéfices supplémentaires en faveur de cette caste des investisseurs et des actionnaires ou est-elle réellement destinée à une progression qui bénéficierait à l'ensemble des acteurs de l'économie, c'est-à-dire aussi au consommateur de base?

 

Les ressources doivent être correctement et équitablement redistribuées

 

Il est certes légitime de faire progresser la productivité de chacun, à condition que cette amélioration se traduise sur le pouvoir d'achat du citoyen standard. Car la croissance ne sera pérennisée que par la courroie de transmission d'une augmentation des revenus, raison pour laquelle il est crucial de procéder en premier lieu à la revalorisation du salaire minimum.

Comme, à l'inverse, il est économiquement injustifié de laisser tant de ressources aux mains de ceux qui dépensent moins ou mal. N'est-il pas navrant de constater que le grand patronat (principalement anglo-saxon, il est vrai) est nettement plus préoccupé de l'ingénierie, des montages financiers et autres cours en bourse affectant son entreprise que de la modernisation de son appareil de production et de la diminution du chômage? Et pour cause: cette financiarisation poussée à ses extrémités actuelles a opéré un transfert des richesses quasi absolu depuis le monde du travail jusque vers les fameux "1%" privilégiés qui y trouvent naturellement leur compte.

 

Un constat finalement assez décevant

 

Voilà pourquoi les revenus du citoyen moyen n'ont pas progressé autant que la productivité du travail. Voilà pourquoi il nous est constamment demandé d'améliorer la productivité de nos entreprises. Une amélioration notable de leurs revenus permettrait ainsi de revitaliser les classes moyennes et pauvres, tout en ayant un impact relativement bénin sur les profits des entreprises, dont la plupart jouissent de résultats en totale déconnexion avec les sombres réalités économiques.

Les capacités de production et la productivité de nos entreprises doivent effectivement être améliorées. Mais elles ne le seront de manière durable et équitable que si le consommateur achète des biens et des produits et que s'il consomme des services. Donc si ses revenus bénéficient d'une progression substantielle.

 


Partager cette page

Repost 0
Published by